Life after 41

Life After 41

Transformer le secteur ICT au départ des compétences

Au Luxembourg, l’annonce de certaines réformes législatives a suscité pas mal d’inquiétudes au sein du secteur ICT. Depuis de nombreuses années, ce secteur s’est développé sur la base d’une législation stricte autour de la confidentialité des données financières, symbolisée par l’article 41.

Dans les prochains mois, cette législation va être réformée dans le but d’assouplir les contraintes relatives à l’échange de données entre acteurs, au-delà des frontières du territoire grand-ducal et des sociétés agréées PSF de Support qu’il compte en son sein.

Le sens de l’histoire

Dès lors, le Luxembourg et l’ensemble des acteurs ICT sont subitement confrontés à un défi de transformation d’une ampleur insoupçonnée. Demain, ils se retrouveront en concurrence avec des acteurs internationaux.

Toutefois, il ne faut pas limiter cette exigence de transformation à la simple volonté du gouvernement de faire table rase du passé. Ces évolutions qui s’imposent aujourd’hui au secteur ICT participent à une transformation qui dépasse largement le contexte luxembourgeois et son secteur financier en particulier. Elles s’incarnent dans l’émergence du cloud, autrement dit dans les possibilités d’externalisation des ressources IT auprès d’acteurs majeurs offrant des services toujours plus flexibles et évolutifs à moindre coûts puisque largement mutualisés.

Faire évoluer les compétences

Dans ce contexte, les acteurs ICT luxembourgeois doivent évoluer, pour à leur tour créer de la valeur. Il leur faut pouvoir développeur des services à haute valeur ajoutée, quitte à s’appuyer notamment sur des ressources mutualisées par ailleurs, afin de répondre aux besoins d’une économie digitale plus exigeante que jamais.

Le Luxembourg a beaucoup d’atouts.

La transformation à laquelle doit s’atteler les acteurs IT Luxembourgeois, qu’il s’agisse des équipes internes ou des prestataires de services, nécessite d’opérer un shift important en matière de compétences. Les équipes en place doivent se repositionner, acquérir de nouveaux savoirs compétences, pour répondre aux défis imposés par l’économie numérique à leur échelle.

Demain, de nouveaux acteurs choisiront de s’installer au Luxembourg. Ils seront actifs dans le domaine de la Fintech, dans le cyber-sécurité ou dans bien d’autres secteurs, comme la santé, la logistique, le spatial… Tous auront besoin de développer des interfaces vers des plateformes adaptées à leurs besoins. Ceux qui sont déjà implantés au Grand-Duché, pour leur part, auront besoin de développer de nouveaux services.

Attirer les bons profils

Aujourd’hui, les compétences nécessaires à cette nouvelle économie numérique se situent davantage dans la création de valeur autour de l’utilisateur, que dans la gestion du réseau et de l’infrastructure.  De ce fait, il sera primordial d’approfondir les compétences en matière de référencement, de développement d’applications et sites performants pour obtenir un maximum de données. Dès lors, l’expérience utilisateur et l’intégration d’interfaces dynamiques deviennent des notions fondamentales et génèrent chez nos clients d’importantes évolutions dans les besoins exprimés. Ils nous font part de la nécessité de trouver des profils disposant de connaissances en gestion des bases de données (NoSQL), intégration cloud de type Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google, Data Science et Business Intelligence permettant de construire un environnement DevOps.

S’adapter dès à présent

Si la transformation à opérer peut impressionner, nous voulons appréhender l’avenir avec enthousiasme, avec la conviction forte qu’il y a plus à créer et à transformer que de choses à jeter. Aux acteurs IT de s’inscrire dans cette optique de changement, pour faire du Luxembourg un centre de compétences envié au sein du marché unique numérique.

Aujourd’hui, le gouvernement oblige le secteur ICT à se transformer. En tant que recruteur, c’est un défi auquel nous souhaitons contribuer. Dès à présent, Lancelot adapte son organisation afin d’être plus proactif dans le sourcing de compétences à travers l’Europe, pour mieux servir le défi de transformation de nos clients et de l’économie luxembourgeoise au sens large.